Archives mensuelles : septembre 2014

The Spirit

Comme beaucoup, j’avais été séduit par l’esthétique sombre et dessinée de « Sin City » en 2005. J’avais également beaucoup apprécié l’histoire, les personnages qui l’incarnaient ainsi que l’ambiance noire qu’il y régnait.
Quoi de plus logique donc pour moi de me jeter comme un vorace sur « The Spirit » dont le synopsis et les quelques images distillées à la sortie du film me laissaient espérer à une œuvre du même niveau.
The Spirit
Et paf !!! La désillusion !!!
De nombreuses choses ne m’ont pas emballé du tout à commencer par le principal c’est à dire l’histoire. Je ne suis pas rentré un instant dans le délire que ce soit sur le fond (le sempiternel justicier solitaire face au super méchant) que sur la forme (narration off lourdingue, montage episodesque). Ce ressenti personnel n’a là pas de responsable direct et concret tant il est subjectif et ne vaut ici que pour ma seule et unique personne. Je n’ai tout simplement pas adhéré à l’histoire, voilà tout…et c’est déjà beaucoup !
Deux choses m’ont tout de même semblé intéressantes :
  • L’esthétique mi BD, mi film qui me séduit toujours autant. Certains effets visuels et contrastes sont très réussis.
  • La distribution : Si il y a bien quelque chose qui saute aux yeux c’est le plaisir que certains acteurs ont eu à interpréter leurs rôles si hauts en couleurs. Le duo Samuel L. Jackson / Scarlett Johansson est une petite merveille de comédie frôlant souvent avec le culte.
    Un petit clin d’œil bien masculin également pour Eva Mendes, décidément si sexy !!!!

Shutter Island

Quatrième film de Martin Scorsese avec Leonardo Di Caprio, « Shutter Island » est issu du best-seller éponyme du romancier irlandais Dennis Lehane.
Shutter Island
Sur l’histoire proprement dite, il va m’être difficile de m’étendre sur le sujet puisque je tiens encore et toujours à éviter tout spoiler. Cela ne m’empêchera toutefois pas de dire que je l’ai apprécié de bout en bout !
La narration progresse lentement autour de l’enquête à travers les yeux du Marshall Daniels puis se désolidarise petit à petit pour donner un point de vue extérieur au personnage principal.
Le récit est ponctué de flash-backs aussi importants qu’essentiels à la compréhension de l’intrigue et de ses enjeux.
Pour moi, la qualité du scénario réside dans le fait que le spectateur appréhende la situation des personnages dans l’histoire EN MEME TEMPS que les personnages.
Comme le Marshall, j’ai essayé de comprendre les indices de l’enquête.
Comme lui, le phare m’intrigue.
Comme lui, je tombe de haut…
Jusqu’à l’ultime phrase qui sème le trouble dans l’esprit du spectateur, le scénario m’a complètement tenu en haleine !
Sur un plan plus factuel, tout est maitrisé de main de maitre par Scorsese, ses techniciens (Robert Richardson notamment) et son trio d’acteur impeccable. Je donnerai une mention spéciale à Mark Ruffalo qui est un acteur que j’apprécie de plus en plus.
Bref, le film est bien réalisé et écrire sur sa qualité technique reviendrait à enfoncer des portes ouvertes !
Pour résumer, « Shutter Island » est un thriller de très grande qualité dont j’ai apprécié sans réserve toutes les facettes.
Ptite note : J’ai adoré le revoir une seconde fois et noter tous les détails qui m’avaient échappé lors de mon « innocent » premier visionnage.